+33 (0)787 069 707 wearewaouh@gmail.com

Chère Mélisande !

Pourquoi sommes nous jaloux ?
Pourquoi sommes nous en compétition, en concurrence, en comparaison avec les autres ?
Pourquoi cherche-t-on tellement à plaire, à avoir la validation d’autrui, le « Oui, tu es super, Oui, ce que tu fais est génial, Oui, continue à faire comme ça ! » ?
Pourquoi sommes-nous toujours en recherche d’un amour chez les autres plutôt qu’en nous mêmes ?
Pourquoi sommes nous contents s’avoir des « likes » ?
Pourquoi sommes nous consolés de « ne pas être le seul dans ce cas » ?

Qu’est-ce que ça rassure ?
Qu’est-ce que ça conforte ?
Qu’est-ce que ça apporte en plus qui ne serait pas déjà en nous ?

Je crois que là on touche le point crucial qui fait que nous n’osons pas être vraiment nous mêmes.

Quand une de ces choses m’arrive, cela me montre à quel endroit je ne suis pas vraiment moi même !
Où est-ce que j’ai fait un compromis ?
Où est-ce que j’ai baissé le volume ?
Où est-ce que je me suis mise en retrait par rapport à une norme, une pensée majoritaire, une habitude validée par la société… ?

Oui tu risques d’être seule, oui tu risques d’être rejetée, montrée du doigt, moquée, ou zappée.

C’est ton pire cauchemar ?
Ça l’est en tout cas pour beaucoup d’entre nous !

Il paraît que d’être rejeté est semblable à une grande douleur physique.
C’est sûrement pour cela que tout le monde l’évite soigneusement.

Ça c’est quand tu cherches à faire coller ta réalité avec cette réalité.
Et si c’était impossible, à moins de se couper un bras ou une jambe ?

Et si on regardait en soi, pour voir toutes nos merveilles pas reconnues ?
Mais reconnues de nous !!
Et si on reconnaissait enfin que notre réalité, si on accepte de la laisser émerger, et vivre, et se déployer, est parfaite et complètement unique ?

Comment pourrait-on alors voir en quelqu’un d’autre quelque chose que l’on n’a pas et qu’on aimerait avoir ?

Tout ce que tu veux, tu l’as déjà.
En Toi.

Oui j’étais jalouse dans le passé, parce que j’étais sensée être jalouse dans cette réalité !
Ou parce que je percevais la jalousie des autres, que j’absorbais comme la mienne !

On nous a conditionné pour l’être, dès la maternelle !
Récompenses ! Punitions ! Amour conditionné !

« Si j’ai réussi à compléter cet exercice, alors j’aurai un bon point !
Si je fais plaisir à mes parents, alors j’aurai une récompense !
Quand j’aurai perdu du poids, alors je pourrai rayonner et être en joie !
Quand j’aurai assez d’argent, alors je pourrai réaliser mon rêve ! »
Dans cette réalité, tout est conditionné !

Alors que dans ta réalité, c’est tellement l’inverse !
Tout est déjà là !
Ta réalité, elle est magique, unique, illimitée !

Quand tu ouvres cette porte, tu accèdes à toi même, et à la conscience !

Et tu ne peux plus garder tous ces fonctionnements qui asservissent.

Combien de fois je me suis donnée tort de fonctionner comme ça comme une extra-terrestre !
Par rapport à quoi ? A cette réalité communément admise comme le fonctionnement normal !
Non, je ne suis pas normale !
Et je vais l’être de moins en moins !

Et je ne recherche plus l’approbation des autres !

Quand tu n’attends pas d’approbation, alors ta réalité peut vivre librement, à travers toi et ton corps.

Tu imagines ?

Oui chaque journée tu peux la composer comme tu veux, tu es un être illimité.
Oui chaque jour tu peux dire le fond de ta pensée, sans te censurer.
Oui chaque jour tu peux t’amuser, selon ce qui t’amuse !
Oui chaque jour tu peux être pleinement toi même, sans avoir peur de déranger, de détonner, de blesser, de décevoir, d’être jugée…
Oui chaque jour tu peux créer selon ta réalité, sans vouloir à tout prix la partager et tirer les autres dedans…
Oui tu peux créer, librement, follement, sans entrer sans aucune case, juste pour le plaisir et la joie !

Oui tu peux être en joie même si tout le monde souffre autour de toi !
Oui tu peux choisir la joie même si le monde va mal !
Oui tu peux choisir la joie même si tu n’es pas sensée la choisir dans des situations où tout le monde pleure !

Oui tu peux choisir la joie même si cette joie n’est pas acceptée dans cette réalité.

Les vrais leaders s’en foutent d’être suivis ou non.

Oui Mélisande, c’est exactement ça, faire le tri c’est un sacré risque.
Être soi aussi.

Bisous douce amie

Miss Waouh ! Libère ta joie !

Share This