+33 (0)787 069 707 wearewaouh@gmail.com

Et si on arrêtait de se donner tort ?

Et qu’on reconnaissait aujourd’hui le cadeau qu’on est sur cette terre ?

Aujourd’hui j’ai fait un grand pas dans ma vie. Un vrai choix. J’arrête de me donner tort et de m’excuser de ce que je suis.

Depuis toute petite, je suis dans un processus de conscience.
Avec beaucoup d’inconscience dans le passé, mais de plus en plus consciente chaque jour.

Comment puis-je me juger ou parler d’erreurs, quand ces erreurs m’ont permis de prendre conscience ?
Ce ne sont plus des erreurs, ce sont des progrès.

Combien de fois je me suis donnée tort car je fonctionnais autrement que les autres ?
Je croyais que j’avais un problème !

Aujourd’hui je n’ai plus honte d’habiter dans une autre dimension, et de fonctionner comme une extra-terrestre.
Je reconnais le cadeau que je suis, dans ma vérité, ma vulnérabilité.

Je ne vais plus m’excuser d’exister et de faire des vagues.

Oh punaise j’en ai fait des vagues dans ma vie, et combien de fois j’ai été jugée, rejetée, et exclue pour ça.

J’ai longtemps cru que je n’avais pas ma place ici.
Ado, j’ai voulu mourir…
Mais j’avais une foi au fond de moi qui me disait qu’autre chose devait être possible…
Que je n’étais quand même pas venue sur terre pour en baver.

J’ai fait des thérapies pour m’accepter, mais c’est l’Art qui est devenu le terrain de tous les possibles.

Je n’ai jamais réussi à me conformer, et à arrêter de faire des vagues. Ma simple présence fait des vagues, même quand je ne dis rien !

Toute ma vie on m’a renvoyé que j’avais tort de fonctionner comme je le fais :

Tort de m’intéresser aux choses occultes
Tort de faire de l’art « torturé » à mon adolescence
Tort de libérer les secrets de famille
Tort d’avoir de mauvais résultats scolaires
Tort de vouloir devenir artiste
Tort d’être bizarre
Tort de déménager chaque année
Tort d’allaiter si longtemps
Tort de ne pas avoir de revenus fixes
Tort de me tromper
Tort d’utiliser les mots que j’utilise
Tort d’être la mère que je suis
Tort d’être la compagne que je suis
Tort d’être la chamane que je suis

Et moi j’ai fait pareil !

J’ai donné tort aux institutions
Tort à la médecine,
Tort aux écoles
Tort à la société…

Le Tort…tue !

Alors à partir d’aujourd’hui, c’est fini.

Je ne vais plus donner tort ni à moi, ni à quoi que ce soit.
Je ne vais plus m’excuser de ce que je suis, de ce que j’ai été, et ce que je vais être.

Je ne vais plus me faire toute petite, par peur de faire des vagues qui vont déranger.
Je choisis de m’accepter pleinement, moi, mon corps et nos pouvoirs magiques.
Même si ça dérange et même si c’est inconfortable pour certains.

Maintenant, je m’en fous d’être aimée ou pas.
Je m’en tape d’être exclue ou jugée, ou rejetée.
Ça ne m’appartient pas.
Ce n’est plus mon problème.

Avant, je voulais qu’on me comprenne. Maintenant je m’en fous.
Je vis à fond ma réalité en étant le plus moi même possible pour me régaler de cette vie sur terre et de tous les miracles possibles.

Je n’essaie plus de coller à d’autres réalités, et de me couper des parties de moi pour y arriver.

Je n’essaie plus d’être ce que je ne suis pas.

Je suis la folle, l’indécente, l’extra-terrestre et la femme sauvage que tu choisis. La garce, la sainte, la mère, la paysanne ou l’égoïste de ton choix.

J’ai choisi de jouir de la vie avec Miss Waouh !

Merci à Dain Heer et Gary Douglas, à vos livres et vos putains de déblayages qui rasent tout !

Miss Waouh ! Libère ta Joie

Share This